TÉLÉCHARGER SLACKWARE 14.1 GRATUITEMENT

Blin - Distribution ukrainienne. CEMF - Distribution brésilienne qui opère directement de dedans une partition ou installation Windows. College - Distribution suisse qui prétend se fonder sur Debian , mais dont le management des paquets est en. Cytrun - Distribution brésilienne développée afin d'augmenter les niveaux de sécurité des serveurs.

Nom:slackware 14.1
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:59.26 MBytes



Et puis on va faire le rapport nombre de machines sur nombre de dérivées, pour faire rapide, sinon il faudrait les classer par famille et comparer, j'ai pas tant de temps que ça à te consacrer. À l'évidence la plus facile à dériver des 4 est la Fedora, puis la Slackware, puis la Debian, puis Ubuntu en dernier.

Et selon toi, ils sont tous arriérés mentaux, bravo. Je n'ai besoin de faire ni l'un, ni l'autre. C'est de base dans la version serveur. Ah, et il sait déjà à quelle machine te connecter, où se trouvent tes partages, quels sont les accès? Putain, ils sont trop forts chez Ubuntu, un vrai truc de malade… Bref, ils ont fait quoi, packagé le logiciel et fournit une configuration par défaut?

Diantre, ça change vraiment tout! Je veux dire, par rapport à compiler un logiciel et modifier sa configuration par défaut, c'est terrifiant… C'est sûr, je vis dans le passé, très très loin dans le passé. Aucun doute là-dessus, probablement même un passé alternatif, où les gens compilaient leur propre noyau Linux.

Je parle de bidouiller des fichiers de configuration pour des trucs qui auraient dû être réglés par le mainteneur de la distribution. Mais quelle bidouille? Configurer un logiciel ce n'est pas de la bidouille, c'est un métier, et ça s'appelle Admin Système. Comment il fait ton mainteneur pour avoir conçu le fichier de conf dont TU as besoin, c'est un mentaliste? C'est ton coloc? Bigre, je ne me rappelle franchement plus quand était la dernière fois que j'ai branché un truc dans une de mes machines sans que ça fonctionne directement.

Diable, je sens venir les différences fondamentales d'architectures d'une distrib à l'autre, genre chacune doit gérer sa propre pile USB… Eh, non, attends, tout ça ce sont des logiciels libres, et ça s'échange dans tout les sens, et… Oh merde, on utilise les mêmes! Nan, ton Scribus c'est pas le même que le mien, le tiens est packagé par un mainteneur qui fait un fichier de conf spécialement pour toi, alors que le miens, il est compilé à partir des sources officielles et packagés automagiquement, et configuré par défaut, et… ah ben c'est le même diantre, sans que moi ça s'affiche pas pareil, j'ai pas le même thème dans mon environnement de bureau, ah oui, toute la différence dans le packaging!

Mais c'est dingue? Tu imagines qu'elles sont construites comment les distribs? Parce que la dépêche écrit qu'on utilise le noyau 4. La Slackware fonctionne aussi en rolling-release, des logiciels à jour, des mises à jours régulières, et le passage officiel à la La C'est un peu comme de critiquer ce qui existe dans la Debian Wheezy mai en comparant avec la Jessie ou la Sid peut-être.

Ça n'a aucun sens au quotidien, si quelqu'un utilise la Wheezy il a de bonnes raisons pour le faire, mais ces raisons n'incluent pas un desktop récent, à jour, avec des logiciels qui n'était pas plus intéressant qu'un autre il y a trois ans, mais qui a évolué bien plus depuis. Après les logiciels ce sont les mêmes. La seule vraie différence c'est comment tu aimes administrer ta machine, pour le reste, ça s'utilise ou ça se configure de la même façon.

Parce que les distribs ne créent pas les logiciels, elles les empaquettent. Donc non, tu n'utiliseras pas différemment une Slackware ou une Ubuntu. Mais tu utiliseras peut-être sûrement d'autres logiciels, qui eux vont s'utiliser différemment.

Franchement, je ne sais pas ce que tu t'imagines, mais redescend sur terre, soit plus pragmatique, regarde la réalité. J'ai le gestionnaire de paquets de la Slackware en partie à cause de son absence de gestion des dépendances, mais aussi parce qu'il permet de réparer des systèmes tout pétés, que lui ne peut pas être cassé, ne peut pas t'interdire d'installer un paquet, ne t'empêche jamais de faire des conneries. Ou c'est POUR ça que je l'apprécie. Et ça n'enlève rien de l'intérêt ou de la qualité d'APT, c'est différent.

Pourquoi ça te blesse quand je dis qu'Ubuntu offre une expérience utilisateur complète avec le moins de choix possible? C'est bien! C'est très bien pour découvrir et comprendre, et utiliser Linux! C'est ce qu'il faut! Et évidemment que rien n'empêche de changer les choix par défaut et d'aller plus loin, on parle de Linux ici, de Logiciels Libres, tu fais comme tu veux.

Le point d'accès est différent c'est tout, mais derrière, c'est tout pareil… Tu es sur un sacré piédestal là, persuadé qu'il y a des univers de Logiciels Libres différents, auxquels un utilisateur de Slackware n'aurait pas accès.

TÉLÉCHARGER PAINT SHOP PRO X3 12.00

Se connecter

.

TÉLÉCHARGER ROYAL BNA DRIVER

Menu principal

.

TÉLÉCHARGER GABARIT VISIO

Étiquette : Slackware linux

.

Similaire