TÉLÉCHARGER DTU 36.5 PDF GRATUITEMENT

Elle permet de recueillir les avis des futurs utilisateurs et à vérifier que le projet de norme ne soulève aucune objection de nature à en empêcher l'adoption. Une fois l'enquête clôturée, les commentaires sont étudiés par la commission de normalisation lors de la réunion de dépouillement à laquelle sont conviés les membres de la commission de normalisation ainsi que tous les répondants. Clôturée le : Norme Publiée Norme publiée Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation sectoriels, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …. En vue d'améliorer la qualité de ces documents, un dispositif de retour d'expérience est mis en place auprès des utilisateurs.

Nom:dtu 36.5 pdf
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:50.10 MBytes



À la date de publication du présent document, il n'existe pas de travaux de normalisation internationaux ou européens traitant du même sujet. Par rapport aux documents modifiés, refonte complète. Le marché de travaux doit, en fonction des particularités de chaque projet, définir dans ses documents particuliers, l ensemble des dispositions nécessaires qui ne sont pas définies dans les DTU ou celles que les contractants estiment pertinent d inclure en complément ou en dérogation de ce qui est spécifié dans les DTU.

En particulier, les DTU ne sont généralement pas en mesure de proposer des dispositions techniques pour la réalisation de travaux sur des bâtiments construits avec des techniques anciennes. L établissement des clauses techniques pour les marchés de ce type relève d une réflexion des acteurs responsables de la conception et de l exécution des ouvrages, basée, lorsque cela s avère pertinent, sur le contenu des DTU, mais aussi sur l ensemble des connaissances acquises par la pratique de ces techniques anciennes.

Les DTU se réfèrent, pour la réalisation des travaux, à des produits ou procédés de construction, dont l aptitude à satisfaire aux dispositions techniques des DTU est reconnue par l expérience.

L acceptation par le maître d ouvrage d une telle équivalence est définie par le Cahier des Clauses Spéciales du présent DTU. NOTE 2 Pour les portes extérieures, ne sont concernées par ce document que celles correspondant à la définition des portes extérieures de l article 3.

De ce fait, seuls les blocs portes extérieurs sont concernés. Le présent document est applicable dans toutes les zones climatiques ou naturelles françaises. NOTE 3 Le domaine d application couvre donc les départements d outre mer. Dans la suite du présent document, sauf mention explicite, le terme fenêtre doit être interprété par fenêtres, portes-fenêtres, blocs-baies, ensembles menuisés et portes extérieures, tels que définis en 3.

Pour les références datées, seule l'édition citée s'applique. Pour les références non datées, la dernière édition du document de référence s'applique y compris les éventuels amendements. NF P , Dimensions des garde-corps Règles de sécurité relatives aux dimensions des garde-corps et rampes d escalier. P , Murs extérieurs des bâtiments Résistance aux chocs Méthodes d essais et critères. NF P , Menuiseries en bois Spécifications techniques des fenêtres, portes-fenêtres et châssis fixes en bois.

NF P , Produits préfabriqués en béton Appuis de fenêtre préfabriqués en béton. NF DTU FD DTU NF P , Menuiserie métallique Fenêtres, façades rideaux, semi-rideaux, panneaux à ossature métallique Protection contre la corrosion et préservation des états de surface. NF P , Produits préfabriqués en béton Appuis de fenêtres préfabriqués en béton. D autres termes sont définis dans les normes NF EN , NF P et NF P Définition diverses baie ouverture dans un mur limitée par des plans généralement perpendiculaires aux plans du mur bloc-baie ou bloc-fenêtre ensemble autonome assemblé d une fenêtre avec son coffre ou d une fenêtre avec sa fermeture.

Cet ensemble est l objet d une seule commande. Si ce bloc porte comporte un seuil une fois posé, celui-ci fait partie intégrante de la conception de ce bloc porte, en particulier si celui-ci revendique une performance d étanchéité à l air, à l eau, acoustique, etc. Un tel calfeutrement est souvent appelé : garniture d étanchéité calfeutrement humide renforcé calfeutrement exécuté au mortier de liant hydraulique renforcé par une rainure destinée à recevoir un mastic d étanchéité clipage le clipage est un assemblage mécanique de deux pièces par un emboîtement pour lequel le démontage ne peut se faire que par une intervention manuelle volontaire 9 9 NF DTU Les côtés de l embrasure sont appelés tableaux ensemble menuisé ou fenêtres composées ensemble constitué de plusieurs vantaux accolés ou superposés, fixes ou mobiles, séparés par des parties dormantes meneaux ou traverses , le tout étant préfabriqué en atelier et livré tout monté sur le chantier.

Un ensemble menuisé peut n avoir qu un seul bâti dormant périphérique ou être constitué d un assemblage de différents sous-ensembles ayant chacun leur dormant. Mais dans un ensemble menuisé cet assemblage est effectué en atelier avant livraison sur chantier fond de joint élément qui limite la profondeur et définit le profil arrière du produit de calfeutrement.

Il permet : de déterminer le volume du mastic constituant le calfeutrement du joint ; d assurer un travail du mastic sur deux faces sensiblement parallèles ; d exercer une pression sur le mastic lissage pour assurer un contact optimum du mastic avec les deux faces à étancher.

Une fois le mastic sec ou réticulé, le fond de joint n a plus de fonction fourrure en pose en rénovation, une fourrure est une pièce en bois fixée et calfeutrée sur l ancien dormant, permettant de reconstituer un appui convenable du dormant de rénovation fourrure d épaisseur ou fausse tapée profilé ajouté sur le dormant d une fenêtre afin de lui donner plus d épaisseur NOTE On utilise par exemple de telles fourrures d épaisseur dans le cas d un dormant d épaisseur plus faible que celle de l isolant périphérique garde à l eau disposition ou dispositif d un profilé, constitutif d un cadre d une fenêtre, situé à l arrière de toute zone susceptible de recevoir de l eau d infiltration accidentelle ou non et empêchant celle-ci de progresser ou de cheminer vers l intérieur du local.

Il existe principalement des gardes à l eau sur les traverses des dormants des fenêtres ouvrant vers l intérieur ainsi que sur les feuillures horizontales destinées à recevoir un remplissage tel un vitrage surtout dans le cas d un parclosage intérieur joint espace libre entre deux éléments de même nature ou de nature différente, parfois appelé joint creux 10 NF DTU Elle est donc située sur les tableaux de la baie dans laquelle elle est fixée en tenant compte des ébrasements éventuels de ces tableaux située côté extérieur la fenêtre est située sensiblement au plan extérieur du mur ou de son revêtement ou isolation ou doublage, etc.

Le calfeutrement est situé entre la face extérieure du dormant, ou d'une fourrure d'épaisseur éventuelle, et le mur ou la feuillure calfeutrée en tunnel la fenêtre est insérée dans la baie. Le calfeutrement est situé en périphérie du dormant de la fenêtre d'où le nom de pose en tunnel calfeutrée en applique extérieure la fenêtre est appliquée de l'extérieur contre le mur ou contre une feuillure ménagée dans le mur.

Le calfeutrement est situé entre la face intérieure du dormant ou d'un précadre et le mur ou la feuillure. Cette traverse basse est soit en totalité en appui sur le rejingot, soit en appui partiel sur le rejingot avec des fixations servant d appui, mais situées en arrière du rejingot. Le calfeutrement se situe entre le rejingot et la traverse basse.

En particulier, une menuiserie ne peut pas être fixée de part et d autre d un joint de dilatation. Les appuis de baies réalisés en béton, en pierre naturelle ou reconstituée, en éléments de terre cuite assemblés au mortier ou en éléments préfabriqués béton, terre cuite sont supposés répondre à l ensemble des caractéristiques du NF DTU Les appuis de baie réalisés en bois ou métal sont supposés répondre aux tolérances indiquées en Annexe B.

L'assemblage des fourrures d épaisseur, fausses tapées ou élargisseurs éventuels fixés sur le dormant doivent être étanches afin d'empêcher l'infiltration et le séjour de l'eau entre les éléments assemblés et doit être effectué en atelier. NOTE Ces dispositions sont destinées à éviter de diminuer la durabilité de la fenêtre ou ses caractéristiques.

Il est aussi possible de respecter les préconisations du ; si la fenêtre est posée en retrait d au moins 80 mm par rapport au nu extérieur du mur, ou si en sous face du linteau un dispositif empêchant la progression de l eau sous cette sous face est présent, par exemple goutte d eau, la protection du calfeutrement n est pas nécessaire. Dans le cas d un habillage, celui-ci doit être étanche à l eau de pluie. En partie basse, l appui doit permettre l évacuation des eaux d infiltration éventuelles et de condensation.

Il ne doit pas y avoir possibilité de stagnation d eau au droit des calfeutrements et particulièrement de celui situé en traverse basse. Le rejingot doit avoir les dimensions minimales indiquées en Annexe B. NOTE 2 Le rejingot peut être soit aligné soit déporté. Dans le cas d un rejingot aligné sur les tableaux et sans la présence de feuillures verticales sur ces mêmes tableaux, comme indiqué dans le NF DTU Cette reconstitution d appui devra respecter les dispositions du NOTE 3 Cette cornière permet également le réglage horizontal de la fenêtre et de maîtriser les tolérances du support.

NOTE 4 Il existe des fenêtres conçues pour obtenir la continuité du calfeutrement sans nécessité de reconstitution d appui. Celles-ci bénéficient d une procédure d évaluation justifiant sa continuité. Les extrémités de la traverse basse doivent être conçues afin de pouvoir réaliser une étanchéité entre celles-ci et les tableaux.

Par rapport au rejingot, hors du cas des portes avec calfeutrement effectué par mastic élastomère, le dispositif d arrêt des ruissellements d eau de pluie becquet, bavette, goutte d eau, etc. De plus, il doit être dégagé de ce rejingot d au moins : 10 mm verticalement ; 15 mm horizontalement.

Voir exemples de positionnement des traverses basses et de la protection du calfeutrement en figures 2 et 3. Ce seuil, ne doit en aucun cas être en retrait par rapport au rejingot, avec possibilité de rétention d eau sur celui-ci. Dans ce cas, l utilisation de mousses imprégnées peut être envisagée si le cahier des charges de cette mousse, le permet. Dans le cas d'un rejingot celui-ci doit avoir les dimensions minimales indiquées en Annexe B.

Dans le cas contraire il est considéré qu il n y a pas de rejingot. Le nez de la bavette doit être dégagé du rejingot ou du mur, d au moins : 10 mm verticalement ; 15 mm horizontalement.

L appui reconstitué doit être continu sur toute la largeur de la baie et doit dépasser de part et d autre de celle-ci d au moins 40 mm.

La surface horizontale de cet appui reconstitué doit se situer : dans le cas d une bavette recouvrant totalement le mur, au moins 5 mm au-dessus du niveau d appui de la baie ; dans le cas d une bavette recouvrant le rejingot, au moins au niveau du dessus du rejingot. Les drainages doivent être conçus et réalisés afin que l eau ne puisse stagner sur des éléments non prévus pour le supporter calfeutrements ou garnitures d étanchéité à l horizontale et produits réalisés en matériaux corrodables par nature, etc.

Dans ce cas de pose soit la fenêtre est calfeutrée directement en applique extérieure soit elle est insérée dans un pré cadre lui-même calfeutré en applique extérieure. Si le calfeutrement principal est effectué par mastic sur fond de joint ou par mousse imprégnée selon les spécifications indiquées en ou 5. Si le calfeutrement principal est effectué par une membrane d'étanchéité selon les spécifications indiquées en il doit de même être complété par un calfeutrement complémentaire dans les mêmes conditions.

Dans le cas d un calfeutrement protégé par un pare-pluie, la largeur maximale du joint entre fenêtre et support est de 30 mm. Il est donc nécessaire d aller rechercher un support étanche. NOTE 1 En travaux neufs il est donc généralement préférable de poser la bavette avant la réalisation de l enduit. Cette ou ces fixations ne doivent pas dégrader l étanchéité à l eau de la bavette vis-à-vis du rejingot ou du mur. NOTE 2 Une fixation par des pattes situées sous la bavette et venant maintenir le nez de celle-ci est souvent une bonne solution permettant d assurer à la fois fixation, étanchéité et ventilation.

Dans le cas d une bavette rapportée en traverse basse d une porte ou d une porte-fenêtre cette bavette doit être suffisamment rigide, fixée et étanchée pour supporter le passage des piétons sans provoquer de désordre. Les justifications des performances de ces fenêtres, en particulier vis-à-vis de l étanchéité à l eau, doivent tenir compte de cette inclinaison.

Les fenêtres posées avec une inclinaison vers l intérieur doivent avoir une conception des drainages et des gardes à l eau tant des ouvrants que des dormants adaptée à ces inclinaisons. Le calfeutrement avec le support sera réalisé dans les mêmes conditions que celles prévues en 5. En particulier, les extrémités doivent être calfeutrées avec l élément constituant la reconstitution de feuillure et le support. En cas d utilisation de profilés tubulaires pour la reconstitution de feuillure, ceux-ci doivent comporter un dispositif d obturation des tubulures et ainsi permettre la réalisation du calfeutrement dans de bonnes conditions.

Aucun percement total traversant vertical des traverses basses ou des seuils ne doit être effectué en particulier pour le passage des fixations. Cependant un percement de ces traverses basses ou seuils pour fixation n est admis que s il est situé en partie arrière, hors d une zone susceptible de recevoir des eaux de drainage ou d infiltration voir figure 6.

L efficacité des fixations ne doit pas être altérée sous l effet de vibrations normalement prévisibles. Les fixations ne doivent pas entraîner de déformation supérieure à 1 mm de l élément fixé. Pour la fixation de ces pattes de liaison avec la fenêtre ainsi que sur la structure porteuse, sans rondelle appropriée, les vis à tête fraisée sont exclues pour les trous oblongs.

La fixation avec la fenêtre peut se faire : soit en direct sur la fenêtre, sans compromettre ni son fonctionnement ni son étanchéité, à travers des trous pré-percés dans les pattes ; soit par serrage de la patte avec un clameau positionné dans une gorge des profilés de dormant.

Le clameau peut être remplacé par des griffes obtenues lors de la fabrication de la patte. La fixation avec la structure porteuse support se fait généralement par vis dont la spécificité selon le type de support est indiquée ci-après. Ces vis doivent être soit à tête large, soit avec une rondelle sous la tête.

La largeur d appui de la tête de vis ou de la rondelle sous tête, de part et d autre de la lumière de la patte, doit être au moins de 1,5 mm. Voir figure G. Les fixations par pointes ne sont pas admises. Les fixations par chevilles à frapper ne sont admises que dans les limites indiquées en Fixations sur maçonnerie ou béton Les fixations sur maçonnerie à isolation repartie par exemple, béton cellulaire ou terre cuite type monomur sont traitées en Fixations par l intermédiaire de pattes de liaisons La distance de l axe de la fixation à l arête du support, quand il s agit de béton ou de maçonnerie d éléments pleins non poreux, est au moins de 60 mm, sauf justification particulière, préconisation du fabricant ou prescription d un cahier des charges.

La longueur de perçage est supérieure à la profondeur d ancrage selon les préconisations du concepteur des chevilles. Cette distance peut être réduite jusqu à 35 mm, dans le cas des seuils sur rejingot, hors chevilles métalliques à expansion voir figure 7. Les vis doivent avoir un diamètre minimal de 6 mm. NOTE Le béton composé de granulats non concassé risque de faire dévier le foret lors du perçage.

On utilise des vis spéciales filetées ne nécessitant pas l utilisation d une cheville. Elles doivent être adaptées au support. Les dormants sont pré-percés selon les spécifications du fabricant de vis.

TÉLÉCHARGER TOMCAT 8.0.3

NF DTU 36.5 Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures

.

TÉLÉCHARGER BAPONGA BRILLE COMME

Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures

.

TÉLÉCHARGER B13 2 FILM

NF DTU 36.5 – Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures

.

Similaire